Menu

Fermer L'association

Fermer Service QSL

Fermer Le Radio-Club F5KDC

Fermer Activités au R.C

Fermer Les Balises

Fermer Diplômes

Fermer Règlementation

Fermer Devenir R. A

Fermer Examen

Fermer Portraits

Fermer Divers

Fermer Petites annonces

Technique

Fermer Calculs

Fermer Articles de Radio-Ref

Fermer SDR

Fermer HAMNET

Fermer Informatique - Linux

Fermer Aide mémoire

Noubliez pas !

Radio-club :
Ouvert tous les jeudis dès 20h30

Prochaine réunion mensuelle :
Jeudi
14 décembre
21h

 

Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Calendrier
Webmaster - Infos
Informatique - Linux - Mythes et réalité

 

Présentation




Le système Linux est malheureusement encore entouré de mythes . Malgré l'adoption rapide de Linux comme système d'exploitation fiable et stable pour les entreprises en particulier, les idées fausses semblent perdurer. Cet article discutera de 5 mythes important concernant la sécurité d'un système Linux et tentera de démystifier chacun d'eux à l'aide de faits concrets.

Cet article ne prétend pas vous exposer la vérité absolue, loin de là. Il ne fait qu'exposer un point de vue.

Il existe principalement deux écoles de pensée concernant la sécurité d'un système Linux.
 

  • Une école pense que Linux est totalement immunisé contre les virus.
  • L'autre école préconise une pensée tout à fait contraire, à savoir que Linux est moins sécuritaire (par rapport à ses concurrents propriétaires), car le code source est mis à la disposition de tous.

Étudions davantage la pensée de chacune des ces écoles.


 

Les Mythes




Premier



Mythe 1 : Linux n'est pas sécuritaire car il rend le code source à la disposition de tout le monde.

Réalité : Il est vrai que Linux rend le code source disponible à tous (c'est l'essence même du libre !) et chacun peut le visualiser, l'inspecter et l'utiliser. C'est justement cette nature ouverte (« open source ») qui rend Linux supérieur à tout autre système d'exploitation propriétaire en termes de sécurité. Comme le code source est accessible à tous, des milliers de développeurs dans le monde entier examinent le code source et débusquent les moindres failles de sécurité. Imaginez, en ce moment même, de nombreux développeurs examinent et modifient le code source de Linux et l'améliorent ainsi continuellement. Il est donc beaucoup plus facile de repérer et corriger les failles de sécurité sur un système Linux que sur n'importe quelle plateforme à code source fermé. En effet, si une faille de sécurité est trouvée sur un système propriétaire, cette faille ne peut être facilement et rapidement corrigée. Il faut attendre que le propriétaire en face la correction. Ce processus prend du temps puisque la firme propriétaire doit affecter des ressources en conséquence. Au contraire, dans le cas d'un système (ou logiciel) « ouvert », si une faille de sécurité est découverte, un ou des correctifs sont créés aussi rapidement que possible (généralement en quelques heures). Donc, dans la majorité des cas, la faille de sécurité ne dure pas assez longtemps pour être exploitée.

Lorsque l'on interroge les gens qui oeuvrent sur les systèmes d'exploitation propriétaire sur l'absence de virus importants et connus sur la plate-forme Linux, ils ont tous tendance à affirmer que Linux n'est pas très populaire, sa part de marché est minime et donc n'attire que très peu de virus. Fait intéressant, ce n'est pas seulement ces gens qui croient que la faible part de marché et donc la faible popularité de Linux explique presque à elle seule la faible existence de virus sur le système. La littérature sur Internet et dans les livres véhiculent cette idée fausse.




Deuxième



Mythe 2 : Linux n'a pas de virus, car il n'est pas très populaire.

Plusieurs disent que le but ultime des concepteurs de virus est d'entraîner une destruction massive d'un plus grand nombre de systèmes possible. Comme Linux n'a pas une grande part de marché (comparativement à Windows), les concepteurs de virus sont moins attirés par cette plateforme. Ils aiment mieux cibler une plateforme telle que Windows puisque les dommages causés par leur virus affectera un plus grand nombre de systèmes. Bien que ce ne soit pas tout à fait faux, ce n'est pas tout à fait vrai non plus.

Réalité : Il est vrai qu'il y a peu d'utilisateurs qui utilisent la plateforme Linux sur leur système, mais le système Linux fonctionne sur des ordinateurs qui se trouvent dans des endroits très importants et stratégiques. Tous les super-ordinateurs fonctionnent sous Linux. De nombreux gouvernements ont passé leurs systèmes à Linux. De plus, le contexte économique difficile des années 2000 a encouragé d'importantes entreprises a convertir leurs systèmes propriétaires vers des systèmes Linux. Comme Linux est utilisé par de très grandes entreprises (Google, IBM, etc.), des gouvernements et sur de très gros systèmes névralgiques, Linux devient une cible d'autant plus intéressante pour les hackers et concepteurs de virus. Imaginez les dégâts qu'ils pourraient causer ! Par conséquent, ce mythe peut facilement être écartée puisque rien de tout ça ne s'est encore produit.

Certains pensent aussi qu'il y a peu de virus sous Linux parce que ce système étant plus avancé, sa prise en main et sa gestion ne peut s'effectuer que par des experts et donc explique pourquoi il serait moins visé par des attaques.




Troisième



Mythe 3 : Linux est fait pour les experts qui savent comment protéger leur système et donc Linux n'est pas affecté par les virus et est par conséquent plus sécuritaire.

C'est aussi une idée fausse très répandue que parce que Linux attire davantage les experts, ils savent mieux se prémunir contre les virus. À l'inverse, les utilisateurs de Windows, un système moins avancé (c'est vrai ça, non ! :P), seraient davantage des personnes moins expertes et donc assez naïves pour ne pas se prémunir contre les virus et ainsi mettre en péril l'intégrité de leur système.

Réalité : L'idée que Linux est pour les experts est clairement un vieux mythe. Linux est aujourd'hui l'une des plateformes des plus conviviale et facile d'utilisation par les débutants et les experts. On retrouve aujourd'hui des systèmes Linux destinés aux personnes âgées (par exemple, l'ordinateur Wow). Donc, dire que Linux est destinés aux experts n'est plus vrai. Linux est accessible pour tous. Par conséquent, il est faux de prétendre que Linux est plus sécuritaire parce qu'il s'adresse seulement à des gens techniquement expérimentés. Ce qui rend Linux sécurisé n'est ni son manque de popularité, ni sa base d'utilisateurs techniquement expérimentés. C'est plutôt la solide architecture de Linux qui rend ce système plus sécuritaire. Sur les systèmes Linux, les utilisateurs n'ont pas, par défaut, un compte avec les privilèges d'administrateur. Ils ont plutôt un compte de niveau inférieur. De cette façon, ils ne peuvent facilement modifier les fichiers critiques du système. En conséquence, même si un système Linux est compromis par un virus, il ne peut affecter les fichiers critiques du système (à la racine) et ainsi provoquer des dégâts irréversibles au système.

Windows est un système qui prend en charge les fichiers exécutable (.exe), un format propice à la transmission de virus. Au contraire, Linux ne supporte pas ce type de fichier. Linux utilise plutôt différents fichiers de configuration à la place d'un registre et ferme donc ainsi la porte aux virus. Pour conclure, c'est donc l'architecture du système Linux qui le rend plus sécuritaire que les autres systèmes propriétaires.

Est-ce que ça veut dire que Linux est complètement immunisé contre les virus?




Quatrième



Mythe 4 : Linux est exempt de virus.

Réalité : Alors que Linux est très sécuritaire et possède une architecture supérieure à ses homologues propriétaires, il n'est pas exempt de virus. Il y a un certain nombre de virus connus sous Linux. Il convient de noter que la plupart des virus connus sous Linux ne font que très peu de dégâts et sont de nature non destructifs (mais pas inexistant !).

Vous pouvez consulter une liste de virus connus sous Linux ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_malwares_Linux




Cinquième



Mythe 5 : Un logiciel antivirus est inutile sous Linux.

Réalité : Il est très vrai que lorsque vous utilisez Linux vous êtes en sécurité. Par contre, il est faux de prétendre qu'un système, quel qu'il soit, est 100% sécuritaire. Il est particulièrement vrai que Linux est très sécuritaire pour une utilisation à la maison et qu'un logiciel antivirus n'est probablement pas très utile. Par contre, les entreprises qui utilisent Linux devraient se protéger à l'aide d'un logiciel antivirus. Un dépistage occasionnel, une sauvegarde de données et une vérification de votre système contre des logiciels malveillants ne fait tout de même pas de mal à personne et ne peut qu'être bénéfique. Cela ne signifie pas que vous deviez dépenser des sommes colossales d'argent pour vous procurer un logiciel antivirus. Plusieurs logiciel libre existent et sont amplement suffisant pour la sécurité de votre système !

 

Source : MLO - MageiaLinux Online. Écrit par: DaaX, Le: 05/11/2012


Date de création : 08/08/2013 @ 09:47
Dernière modification : 08/08/2013 @ 10:24
Catégorie : Informatique - Linux
Page lue 630 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^